Slogan de l'OPHM à compléter

Nos orientations

Proposer une nouvelle offre de service diversifiée et en évolution. Nous trouverez ici les cinq volontés de l’Office Public de l’Habitat Montreuillois.

Construire plus, construire autrement

Notre politique ambitieuse de développement est autant quantitative que qualitative : il s’agit désormais de développer un habitat durable privilégiant la qualité d’usage et la qualité environnementale. La priorité est ainsi donnée au petit collectif, à l’habitat intermédiaire ou à la maison de ville. Cette nouvelle offre se veut aussi adaptée aux besoins de publics spécifiques tels que les personnes âgées, les personnes handicapées, les travailleurs migrants, les jeunes travailleurs et les étudiants. Elle proposera également des logements d’urgence et d’insertion pour les publics fragiles et les associations.

Enfin, la nouvelle offre de logements de l’Office prévoit une à plusieurs opérations d’accession sociale par an.

Développer l’écoute et la réactivité des équipes de proximité

Afin d’améliorer la qualité de service, le découpage territorial regroupe les équipes des agences afin de mieux remplir leur rôle d’accueil, d’écoute, d’information et de réactivité vis-à-vis des locataires.

Les équipes de terrain sont mieux outillées dans le but d’améliorer le service aux locataires. Dorénavant, le personnel de proximité a à sa disposition un dispositif informatisé de traitement des réclamations via une tablette tactile.

Maîtriser l’évolution des charges locatives

La maîtrise des charges locatives constitue un enjeu majeur. Dans un contexte économique difficile, nous devons en effet contribuer à la maîtrise du budget logement par les locataires.

La politique de l’Office consiste à la fois à :

  • Améliorer la performance énergétique des bâtiments en développant des programmes de travaux et de réhabilitation visant à réduire la consommation des immeubles par le renforcement de l’isolation, l’installation de systèmes de chauffage centralisé optimisé et la mise en place d’équipements à économies d’énergie dans les logements.
  • Réduire les consommations individuelles d’eau et la dépense des locataires par le biais de l’internalisation de l’entretien de la robinetterie et la mise en place d’un entretien préventif. La régie travaux de l’Office a renouvellé progressivement la robinetterie et a posé des économiseurs d’eau.
  • Optimiser les contrats de maintenance en les renégociant et en mettant en œuvre un suivi rigoureux de leur exécution.
  • Sensibiliser les locataires aux gestes verts, susceptibles d’améliorer leur confort dans le logement mais aussi de réduire leurs consommations de chauffage et d’électricité.

Améliorer le cadre de vie des locataires

En tant que bailleur social, l’Office a deux missions principales dans la gestion d’un patrimoine habité : renforcer le confort et renforcer la tranquillité de vie et le bien-être chez soi de ses locataires. Ces 2 missions se traduisent par le développement de nombreuses actions au sein de l’Office.

  • Réhabiliter les sites qui en ont besoin au travers d’un programme ambitieux.
  • Traduire le Plan Stratégique de Patrimoine en plans d’actions ciblées par sites et rationaliser dans ce cadre la planification des travaux de gros entretien.
  • Assurer la sureté et la sécurité du patrimoine notamment grâce au développement de la médiation dans le cadre de la convention. quadripartite : Ladomifa – Ville – OPHM – Régie de Quartier, et au renforcement du partenariat avec la Ville et la Police Nationale. Le renforcement de la sécurité peut également passer par le réaménagement des parties communes, des pieds d’immeubles et des abords ou la mise en place de la vidéosurveillance dans les quartiers les plus difficiles ou certains parkings en sous-sol.
  • Adapter les logements aux personnes à mobilité réduite.
  • Améliorer le service d’entretien de propreté grâce au développement de prestations nouvelles en régie et à la différentiation des prestations selon les immeubles et les demandes de locataires.
  • Développer des initiatives partagées avec les locataires telles que les jardins partagés ou les chantiers d’insertion …

Favoriser la mobilité résidentielle

Favoriser la mobilité, alors que les taux de rotation sont très faibles, constitue un enjeu majeur ; une problématique d’autant plus actuelle que la loi BOUTIN du 25 mars 2009 dite loi MOLLE a défini un certain nombre de mesures afin de favoriser la mobilité au sein du logement social. L’enjeu est de créer des appels d’air sur le patrimoine pour mieux répondre aux demandes de mutations et favoriser les parcours résidentiels des locataires.

La mobilité doit permettre de résoudre les problèmes de sous-occupation, de sur-occupation et de handicap dans les logements. Pour ce faire, l’Office développe sa bourse d’échange de logements depuis juillet 2009. Son succès a fini par convaincre l’Office de la pérenniser tout en créant un poste de conseiller en mobilité.

Par ailleurs, l’Office applique une nouvelle procédure optimisant les délais de remise en état des logements suite à état des lieux de sortie.